Testi vari

Mallarmé e la rose

Et … la rose Cruelle, pareille à la chair de la femme” : la rose est une fleur qui revient souvent dans le vocabulaire mallarméen et c’est un de ces mots sur lesquels les commentateurs sont le moins d’accord. Ici on peut lui donner le sens de fleur naturelle, la rose cruelle (souvenir de Ronsard) comparée dans le poème à Hérodiade dont il faut noter que c’est la première fois qu’il cite ce nom. Le poète est en effet en train de travailler à “Hérodiade”, c’est une sorte de continuité, une poésie annonce l’autre.